AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 test contexte epidemie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 27
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: test contexte epidemie   Sam 27 Mai - 17:29





La neige tombe sur Moscou.



Une troisième guerre mondiale, chimique et nucléaire, a révélé et accéléré un processus de mutation chez une partie de la population. Des hommes, des femmes, de tout âge et de tout milieu social sont devenus bestiaux, animaux, et certains d’entre eux vont même jusqu’à se transformer les soirs de pleine lune.

Ce n’était qu’un mythe, qu’une légende, mais les lycanthropes sont bel et bien présents. Ils n’ont aucun signe distinctif, si ce n’est une molécule présente dans leur organisme qui les rend positifs au test de dépistage, l’Agent L. Ils sont au cœur des villes, des institutions, des familles... Certains le sont depuis plus longtemps qu’on ne le pense.

Suite à cette découverte, le gouvernement de la ville de Moscou a décidé d’établir une Charte, interdisant aux lycanthropes d’effectuer tout travail en contact avec du public et principalement des enfants, pour endiguer l’épidémie. Le corps scientifique ne sait pour l’instant ce qui déclenche les mutations, ni si les individus atteints sont contagieux. En attendant, puisque la pleine lune semble déclencher chez eux des crises dans 98 % des cas, une sorte de réserve a été construite dans le parc national. Une fois par mois, une cohorte de camions blindés y acheminent les lycanthropes détectés. Enfermés dans un parc gigantesque, cernés par de hauts murs de béton surmontés de clôtures électriques, ils y passent leurs nuits de transformation avant de retourner en ville sitôt le danger passé.

Afin de sécuriser la population humaine, un test de dépistage est rendu obligatoire tous les ans chez chaque individu. S’il s’avère positif, alors un tatouage en forme de croissant de lune est apposé sur la nuque du mutant. Refuser le test est criminel et entraîne une peine de prison dont la durée est déterminée lors du procès. Avant l’incarcération, l’individu subira de force un test de dépistage et peut alors écoper d’un emprisonnement à vie dans une cellule individuelle et hermétique. s’il est positif au test.

Les croyances ont la dent dure...

Le centre de transformation a été bâti sur le terrain de chasse d’un autre prédateur, étrangement semblable au fantasme du vampire : l’éphédrite. Une colonie de ces créatures semblent en effet s’être établie depuis quelques années là où le centre a été construit. Alors qu’ils se tenaient à l’écart des humains et se contentaient des animaux et des voyageurs égarés, les membres de cette communauté se sont vus contraints de quitter les steppes pour descendre aux abords de la Moscou.. Une vingtaine d’éphédrites a donc envahi le cœur de ville un soir d’hiver, avant d’être repoussé par les autorités hors de Moscou. Ils se sont installés en périphérie de la ville, dans un bidonville où règnent leurs propres lois. Leur chef a accepté un pourparler avec les autorités russes et a pu obtenir un apport hebdomadaire de sang animal en échange de l’assurance qu’aucun vampire ne mettra un pied en ville.

La police a été renforcée à l’intérieur de la ville, dans les quartiers les plus riches, pour s’assurer qu’aucune créature non humaine n’y pullule. Mais le métro et les quartiers périphériques sont devenus les repères des lycanthropes, obligés de se rabattre sur des habitations au loyer peu élevé puisque souvent dans l’incapacité d’exercer un métier. En effet, si la Charte leur interdit les métiers dans le social, de nombreux employeurs privés refusent de les embaucher pour protéger leurs salariés. La proximité avec les éphédrites rend les humains tendus, méfiants, et les lycanthropes sont de moins en moins tolérés.

Les humains se sont donc confié la mission d'éliminer la menace. Les Purificateurs, un groupe terroriste, s'acharnent à traquer les lycanthropes pour les tuer, un par un. Les scientifiques de l'université Lomonossov travaillent dans l'ombre pour trouver une cure à l'éphédrisme et au lycanthropisme, quel que soit le prix de cette recherche. Le gouvernement ferme les yeux.

L'hiver 2026 promet d'être difficile.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://testing.forumpro.fr
 
test contexte epidemie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
test graph :: Votre 1ère catégorie :: Test-
Sauter vers: